• Partie 3

    Je me réveille en sursaut dans mon lit. Je mets un petit moment avant de récupérer un rymthe respiratoire régulier. Je regarde autour de moi et remarque que je suis dans ma chambre. Je regarde l'heure et je m'aperçois que mon réveil va sonner dans 5 minutes. Je me demande ce que je fais ici, vu que dans mon dernier souvenir, j'étais à côté d'un étan, dehors. J'ai dnc un joli trou de quelques heures. Que m'était-il arrivé encore ? Je soupire en songeant qu'il est inutile que j'essaie de me rendormir pour 5 malheureuses minutes. J'éteins mon radio-réveil et me dirige vers la porte de ma chambre pour me regarder dans le miroir et pour pouvoir désespérer sur ce que je suis devenue en étant belle. Mais, quand je contemple mon reflet, un large sourire nait sur mon visage. Je ne suis plus la fille super belle que j'étais, mais je suis à nouveau moi ! Mais cheveux ne ressemblent à nouveau à rien ! J'ai à nouveau pleins de boutons d'acnés ! Je suis redevenue une planche à pain ! Jamais je n'aurais été aussi heureuse de me voir. Si bien que j'arrive dans la cuisine en courant toute joyeuse. Ma mère était d'ailleurs, en me voyant ainsi.

    -Et bien dit donc, jamais je ne t'aurai vu aussi heureuse d'être lundi. Me dit-elle avec un sourire.
    -Lundi ? M'écriai-je surprise. Hier, on était déjà lundi.
    -Oula ! Tu ne dois pas être très réveillée. Rit ma mère. On est lundi aujourd'hui ma chérie, rappelle-toi.
    -Que...

    Aucun mot ne pourrait décrire mon étonnement. Ainsi, tout ce qui s'est passé ne serait qu'un rêve ? Un rêve pourtant si réel ! Au fond, je ne peux m'empêcher de soupirer de soulagement. Je n'ai jamais été une véritable petite peste, comme Jennifer et sa bande.
    Mon rêve m'aura permis de me dire que je préfère rester comme je suis, tant pis si je n'ai pas d'ami. Je suis bien après tout, comme ça. Finalement, je m'en fiche si je suis moche ! Après tout, je suis comme je suis, et rien ni personne ne changera ça.
    Bizarrement, aller au collège ce matin ne me fait pas peur. Je me fiche de ce que pourront me dire les autres une fois là-bas. De toute façon, j'existe, qu'ils le veulent ou non.
    Après le petit-déjeuner, je retourne dans ma chambre et c'est là, que je remarque qu'une rose rouge est posée sur mon bureau. La même que celle que j'avais trouvé près de l'étan dans mon rêve. Là, je ne comprends plus rien. Mais à vrai dire, la réponse, je ne veux pas vraiment la connaitre. Cette rose, mon réconfort en quelque sorte, est là. Je vais prendre un vase que ma tante m'avait acheté pour mon 14ème anniversaire, parce que mon grand-père avait l'intention de m'offrier un petit bouquet de fleurs. Je mets de l'eau dedans pour ensuite y mettre la rose. Je souris, avant d'aller me préparer pour aller au collège.
    Plus tard, sur le chemin, je ne cesse de songer à ce qui vient de m'arriver. Et maintenant, je vois la vie d'un autre angle. Avant je ne cessais de penser de ce que pouvait bien penser les autres de moi. Mais maintenant je me demander qu'est-ce que cela peut bien me faire. Après tout, c'est ma vie et j'en fais ce que je veux.
    Je vis ma vie comme je le sens.
    J'arrive au collège. Je vois au loin Jennifer et sa bande qui me fixent avec un sourire mauvais. Mais cette fois-ci, ce sourire ne me fait pas de mal. Je l'ignore même. Car moi, je suis fière de ce que je suis.
    Jennifer s'approche de moi, avec un autre type que je ne connais pas, et une fois à ma hauteur elle me lance :

    -Alors le thon, toujours pas décidée à utiliser un produit contre l'acné pour ne plus ressembler à un crapaud ?

    Elle se met à glousser, ainsi que son pote.

    -Tu sais, je me fiche de ce tu penses. Répliquai-je avec un ton détaché. Moi plus tard, je serai peut-être belle, mais toi, tu seras toujours aussi bête !

    Et là, je m'éloigne d'eux qui me regardent d'un air surpris, ne s'attendant sans doute pas à ce que je leur répondre. Moi, je souris fièrement en imaginant leur tête.
    Une page se tourne, une nouvelle journée commence.
    Et aujourd'hui, je suis moi... et seulement moi.

     

    ---------------------------------------------------------------------------------Estelle, Mai 2009


  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 16:38
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :